24 oct. 2007

Mannequins à tête

Aujourd’hui, je me suis intéressée de près au choix des mannequins qui composent les vitrines. Il faudra que j’écrive à nouveau sur le sujet, tellement l’éventail est large. En voici, 3 sortes qui ont un buste et une tête, mais sont pourtant très différents.

Chez Tristan, au Rockefeller Center, on a choisi des mannequins à tête et cheveux, noir grisé. Ils sont tous issus du même moule, avec coupe au carré et mèche sur le côté ! Pas de chaussures, pas d’accessoires, ils restent sobres pour mettre en valeur une ligne de vêtements rappelant le style classique que nous propose aussi Zara. Ici, les 3 mannequins forment un groupe dans un décor d’opéra.








Chez Elie Tahari, à Soho, on présente des mannequins à tête, mais sans cheveux et blancs. Quant on pense que le premier boulot du créateur était électricien, il a bien évolué ! Aujourd’hui, une veste peut vous coûter $ 600. Les mannequins sont classiques, sans signes distinctifs pour mettre en valeur des vêtements chics pour une soirée classe. Remarquez le positionnement des silhouettes autour des échelles et surtout le mannequin assis en haut. Fabuleux ! C’est une véritable composition de maître.








A l’entrée de CO-OP, voici les fameux mannequins bleus avec tête et sans cheveux aussi, signe distinctif du magasin. Appréciez les accessoires qui les accompagnent : chaussure sur la tête pour l’un, lunettes de soleil pour l’autre. Un peu schroumph, mais au moins ils ne ressemblent à aucun autre et on sait où on se trouve ! Notez que si vous êtes tout d’abord attirés par le bleu du mannequin, vous ne pouvez ensuite, très vite, qu’admirer les silhouettes.

A retenir ! le mannequin comme image de marque ou signe distinctif de la marque. A suivre…

7 commentaires:

CECILE a dit…

Moi j'aime bien les Stroumpfs... Les manequins bleus, ça change de ce qu'on voit habituellement. Mais est-ce qu'on ne s'en lasse pas ??

fisoan a dit…

horrible les bleus!! pi ça ne doit pas avantager certaines couleurs, genre rouge, doré, orange...

toupie a dit…

C'est marrant ça en bleu. Tu m'étonnes que ça marque. Ce petit côté stroumpf ... c'est original et marquant. Le problème c est ce que dit fisoan, ça doit etre compliqué pour le choix des couleurs des vêtements !

Frieda l'écuyère a dit…

Très révélateur, le choix des mannequins. Du temps où j'écrivais sur le merchandising j'y avais consacré quelques pages. C'est un choix qui dit beaucoup de ce qu'on veut communiquer, sans que ce soit perçu consciemment par le client, le plus souvent.

claudine a dit…

J'avoue que je ne suis pas fan des mannequins bleus et blancs. Il leur manque quelque chose d'humain ! si je puis dire !!

emmanuelle a dit…

J'ai l'impression qu'à NY les vitrines sont vraiment trés etudié et l'agencement plus important que les vêtements en eux même? j'adore tes photos je me vois bien à NY à regarder toutes ces vitrines!!!

Anne Corrons a dit…

Cecile: si on ne passe pas tous les jours, je ne crois pas, mais on regarde les vêtements finalement et on oublie les mannequins très vite!
Fsioan: d'accord avec toi mais eux, a priori, ils s'en foutent!
toupie:moi, ils me font toujours m'arrêter ces mannequins, ça doit être mon côté enfant!
Frieda: et oui, s'ils savaient les clients!
Claudine: on voit de moins en moins de mannequins style humain pour s'effacer et laisser place aux vêtements.
Emmanuelle: tu viens quand tu veux. You are welcome to NYC!